"Pour un développement humain, intégral, solidaire et participatif, en harmonie avec le vivant"

 
 
 
 
 
 
 
 

Mission en Afrique - SAK : une petite entreprise face à un monceau d'immondices Toutes les actualités Mission en Afrique - Rencontre avec CADRE

Mission en Afrique - Rencontre avec le Groupe local RIEH de Goma
 

voyage de michel avec pas

Le groupe local est pour les territoires, la vitrine qui nourrit la réflexion globale de l'économie humaine. Lieu de toutes les expérimentations, elle réunit les acteurs de terrain et rythme l’action au quotidien en lui donnant du sens. C’est aussi une véritable courroie de transmission : On y apprend à en tirer les leçons à partir d'observations concrètes et reconnaître les lignes forces de l'Économie humaine en cours de construction.

 

demi trace de pas

 

Le groupe local RIEH de Goma est bien parti

Photo GL Goma mission MT 2

Photo GL Goma mission MT 3

 

 

 

Mardi 23 novembre nous avons eu Gilbert et moi une réunion avec le groupe local de Goma. Après un temps de gestation, celui-ci s’est constitué récemment avec une vraie dynamique et cette rencontre a été l’occasion de confirmer l’engagement de ses membres à la faire vivre.

 

12 participants étaient autour de la table, la plupart professeurs dans l’enseignement supérieur, ayant la plupart à titre personnel un engagement dans des organisations de la société civile sur des objectifs de paix et résolution des conflits, de protection de l’environnement, de développement de l’épargne de proximité, de promotion féminine.

Est aussi membre du groupe une ONG intervenant dans la collecte, le tri et le traitement des déchets : la SAK (Safari Agricole Kinase). Je reviendrai sur cette organisation dans un prochain article car une rencontre spécifique avec elle est programmée dans la semaine.

 

Ce que recherchent les participants en adhérant au groupe local, c’est, en tant qu’universitaires, connaître et intégrer l’économie humaine dans leur recherche et dans leur enseignement, et en tant qu’« activistes », militants, d’échanger avec d’autres pour donner du sens à leur action et se soutenir et d’agir avec d’autres sur les grands enjeux auxquels est confrontée la population de Goma et sa région. Ils vont prochainement déterminer l’objectif et les formes de cette action. Tous sont manifestement très préoccupés par les crises permanentes que vit leur pays. Ils veulent analyser la situation et agir et le groupe local leur apparaît comme le lieu où la réflexion collective peut être partagée entre personnes partageant les mêmes objectifs et où une action peut être conduite, non seulement pour apporter une solution A particulière, mais contribuer à une transformation plus globale.

 

Tous, se montrent à la fois intéressés et perplexes, par rapport au concept d’économie humaine. « Nous voudrions bien comprendre la quintessence de l’économie humaine  ». Un atelier de formation est prévu à cette fin le jeudi 2 décembre.

 

La réunion se tenait dans les locaux de l’ISDR Grands lacs (Institut Supérieur de Développement Rural). Claudine Mafuko, secrétaire académique de cet institut, spécialiste de l’environnement, a participé activement à la réunion.

 

Elle a décidé de suivre particulièrement le projet Action territoriale pour un développement durable au Kivu centré sur la protection de l’environnement.

 

Suite au rapport qu’elle a fait au promoteur et dirigeant de l’lSDR GL, ce dernier a formalisé son adhésion au groupe local.

 

Michel Tissier, Escale à Goma en République Démocratique du Congo

 

 


Ajouter un commentaire

-- Répondre à un commentaire --

-- Ajouter un commentaire --

commentaire :

Envoyer

 

Retour